Lycée des métiers mécanique et carrosserie de Pont-de-Buis

Entreprises-stages

Journée de l'industrie  par Administrateur le 2022-06-13

Journée Industrie : atelier Mécanique au Lycée des métiers de l'automobile de Pont-de-Buis-lès- Quimerc'h

le lundi 30 mai 2022 de 13h30 à 16h30

 

Entreprises :

  • Bolloré : Lisa Le Moigne – Service Ressources Humaines
  • Autoliv Livbag : Yves Etienvre – Responsable Emploi & Formation
  • Nobel Sport : Véronique Martin – Responsable Ressources Humaines
  • Les entreprises locales viennent se présenter aux lycéens de 1re Bac Pro et de 2ème année de CAP Maintenance des véhicules et Réparations des carrosseries.  

     

    Nathalie Glez, Directrice Déléguée à la Formation Professionnelle, a invité trois grandes entreprises locales pour la journée de l’industrie du 30 mai 2022 organisée au Lycée des métiers de l’automobile pour informer les élèves de 2ème année en CAP et de 1re BAC Pro - Maintenance des véhicules et Réparation des carrosseries.

    Nous avons accueilli avec plaisir :

  • Bolloré : Lisa Le Moigne – Service Ressources Humaines et   Lionel Breuil - Coordinateur production de l’activité Bus
  • Autoliv Livbag : Yves Etienvre – Responsable Emploi & Formation
  • Nobelsport : Véronique Martin – Responsable Ressources Humain

La journée de l’industrie a commencé par la présentation d’une entreprise internationale, le Groupe Bolloré implanté à Ergué-Gabéric, suivie par Autoliv Livbag et Nobel Sport, deux sociétés installées à Pont-de-Buis, leaders mondiaux dans leur domaine.

« Nous recherchons une culture de l’entreprise à transmettre aux élèves. Nos jeunes devront s’adapter au marché de l’emploi. Nous leur offrons une ouverture d’esprit pour faciliter leur intégration sur le marché de l’emploi. Ces rencontres très enrichissantes permettent aux élèves de découvrir le monde industriel », souligne Nathalie Glez, Directrice déléguée à la Formation Professionnelle.

L’histoire industrielle

Bolloré a fêté les 200 ans de l’entreprise en février 2022. Bolloré fait partie des leaders mondiaux des films pour condensateurs, des films packaging et de la technologie innovante avec la batterie Lithium Métal Polymère (LMP®). Elle fait partie des précurseurs mondiaux pour les véhicules électriques, notamment avec Bluebus.

Nobel Sport est rattachée à la maison mère Sofisport, elle est la seule usine du groupe à vendre de la poudre pour  les cartouches des chasseurs et les gaz lacrymogènes pour les forces de l’ordre. Elle est née avec l’ancienne entreprise, la Poudrerie, créée par Colbert au XVIIème siècle.

Cette histoire industrielle a contribué à l’installation d’Autoliv -Livbag qui a une production de 150 000 générateurs de gaz par jour, la plupart sont vendus aux clients de son groupe Inflator Europe pour la fabrication des airbags. Autoliv Livbag est le leader mondial de la sécurité automobile.

Les spécificités du recrutement

Les entreprises industrielles sont robotisées, et l’intelligence artificielle pallie les erreurs d’inattention humaine. L’usine est « propre » aujourd’hui. Les contrôles se font par caméras ou instruments de mesure, beaucoup de nouvelles machines ont rendu le travail moins difficile, et accessible aux femmes.

Le mode de recrutement par intérim ou après apprentissage est propre à ces trois industries. Le compagnonnage est l’une des caractéristiques communes.

Pour les postes d’opérateurs de production, les embauches en CDI sont issues de l’intérim chez Bolloré. Selon les postes, la formation varie entre un et trois mois et l’usine de Bluebus ferme trois semaines en été. C’est pourquoi, « il n’est pas proposé de travail d’été en production bus » répond Lisa Le Moigne – Service Ressources Humaines de chez Bolloré, à la question posée par nos lycéens. La progression individuelle est possible car les personnes intègrent un groupe international avec beaucoup d’opportunités.

 

Pour le Groupe Bolloré, Lionel Breuil a présenté les lignes de production des Bus. Il a détaillé les 14 postes de la construction avec les contrôles de qualité qui interviennent à chaque étape. Une soixantaine de personnes est affectée à la production des bus de 6 et de 12 m. Il a insisté sur le travail d’équipe, chacun ayant la responsabilité de son poste. Le travail est organisé en journée, avec l’alternance d’une semaine à 40h, du lundi au vendredi, et d’une semaine à 32h, du lundi au jeudi.

Les trois entreprises ont expliqué le régime de travail du  3x8 et du  5x8 aux lycéens. Ils ont précisé que ce rythme n’était pas une question d’âge, mais d’adaptabilité et de motivation pour le travail. « Les rythmes biologiques sont parfois trop contraignants et expliquent un renouvellement des embauches », nous explique Véronique Martin de Nobel Sport.

Pour Nobel Sport, le CACES (Certificat d’Aptitude à la Conduite en sécurité), est une qualification souvent requise.

Des besoins en recrutement 

Les trois entreprises ont des besoins forts de recrutement.  Le travail qui correspond à nos lycéens est celui d’opérateur de production chez Bolloré, et plus précisément au sein de la société Bluebus, pilote de production chez Autoliv Livbag ou approvisionneur de matières premières chez Nobel Sport.

La représentante des ressources Humaines de l’entreprise Bolloré, Lisa Le Moigne, reçoit les candidats en entretien après un premier filtre des agences d’intérim, « il y a également des candidatures spontanées  ». Nobel Sport a le même processus de candidature, avec en plus, l’enquête administrative de la Préfecture, nécessaire à la sécurité du site. L’apprentissage est l’une des formes de recrutement pour le Technicien.ne ou pilote de systèmes de production automatisés – TPI, chez Autoliv Livbag.

Compétences communes

L’esprit d’équipe est important.

La motivation et les compétences sont des qualités recherchées pour tous, et la sécurité est commune aux trois entreprises.

Autoliv Livbag a pour devise « Sauver toujours plus de vie ». Le site est classé Seveso seuil haut, d’où « la maîtrise de soi est l’un des éléments essentiels face à une panne », explique Yves Etienvre.

Pour l’entreprise Nobel Sport, la sécurité de chacun est assurée par un protocole strict, le respect des règles et la maîtrise de soi sont les qualités les plus importantes. «On ne demande pas de formation CAP ou Bac Pro spécifique pour travailler chez Nobel Sport », entérine Véronique Martin.

Des qualités essentielles

Nos jeunes auront bientôt un CAP ou un bac Pro qui correspond à la recherche des industries.    

Les métiers des trois entreprises ont en commun de recruter des jeunes ayant un profil manuel adapté au travail posté  en horaires alternants.

Le sens de l’organisation, la rigueur, l’esprit d’équipe et le goût du travail précis seront les atouts de la réussite. Le milieu industriel oblige également à respecter les règles de sécurité et d’hygiène.

Des qualités communes sont retrouvées : investissement personnel, motivation, sérieux, ponctualité et responsabilité.

Les jeunes doivent avoir « la tête sur les épaules », a conclu Véronique Martin de Nobel Sport.

Des évolutions

Aujourd’hui, l’entreprise Bolloré s’adapte à la transition écologique et énergétique pour développer des solutions de stockage d’énergie en lien avec les énergies renouvelables.

Autoliv Livbag a un plan de modernisation en lien avec la digitalisation et la décarbonisation.

Pour Nobel Sport, l’approvisionnement des matières premières est plus compliqué depuis la crise sanitaire comme pour l’ensemble des industries. La nitrocellulose est importée par containers, quand le trafic mondial est fragilisé, tout suit.

Ces grandes entreprises investissent en permanence dans la  recherche et développement pour se différencier des concurrents en proposant des produits innovants et respectueux de l’environnement.

L’ensemble de l’équipe du Lycée remercie les intervenants pour leur disponibilité et la qualité des présentations. Les lycéens ont apprécié de mieux connaître les activités des entreprises locales.

N. Glez et S. Aliès