Lycée des métiers mécanique et carrosserie de Pont-de-Buis

Internat

Les Lycéens découvrent des nouveaux sports  par Administrateur le 2018-02-11

A l’initiative de la Ligue de l’Enseignement, sa section sport, l’UFOLEP, a proposé aux internes l’initiation aux sports Bumball et Kin-ball. Solenn Dameron a encadré deux soirées de découverte au gymnase le 1er et le 8 décembre 2016. 

 

Les internes ont découvert le Kin-ball et le Bumball.

  • Le Kin-Ball vient du mot grec KINESIS qui veut dire le mouvement. C’est en août 1987 que les règles de ce sport ont été fixées.

La fédération internationale de kin-ball recense 3,8 millions de pratiquants essentiellement situés au Canada, aux États-Unis, au Japon, en Belgique, en France, en Suisse, au Danemark, en Espagne, en Allemagne et en Malaisie.

Le kin-ball en France est arrivé en 2001. En 2015 on compte environ 400 licenciés1. dans différents clubs dans des villes, comme : Nantes, Vannes, Paris, Rennes, Villeneuve d’Ascq, Montauban, Grenoble, Le Mans. Les règles du jeu ont été élaborées de manière à mettre l’accent sur le respect des autres joueurs et des arbitres, l’esprit d’équipe et l’implication permanente de tous les joueurs.

  • Le bumball est un sport qui a été créé au Danemark par Soeren Maribo. Il a été conçu pour s’adapter aussi bien au nombre de joueurs qu’à la typologie des participants (âge, taille…). Il n’y a pas de règle officielle, le but étant d’exprimer sa créativité et son esprit d’équipe, à l’inverse des sports de ballons où tout est codifié.

Le bumball est un jeu collectif dont le but est de réceptionner le ballon dans une des zones adverses et se pratique à l’intérieur comme à l’extérieur. Ce sport favorise la coopération entre les joueurs et développe l’agilité et l’anticipation.

La Librairie Excalibulle et les internes  par Administrateur le 2018-02-11

 
A l'initiative de Mme Aliès, Mme Leroux de la librairie Excalibulle a présenté des nouveautés en mangas et BD. Alain Robet, auteur de BD, et Sylvaine Mouton-Hamon de la Ligue de l'Enseignement étaient invités
Un véritable échange a été possible avec une dizaine d'élèves grands amateurs de BD et mangas.

 

Alain Robet était présent pour apporter son expérience de dessinateur, l'une de ses BD est déjà au CDI : « La Fille au Carnet Pourpre »

Quelques mangas et des bandes dessinées ont été choisies par les lycéens pour le CDI.

Zoom sur l’internat : sorties au Family  par Administrateur le 2018-02-11

Quelques élèves sont volontaires pour une somme modique de participer à la saison culturelle du Family . Ils ont accepté trois pièces de théâtre à l’année à Landerneau le soir et ne regrettent pas leur choix.

Grand succès pour la pièce « A la renverse » du Théâtre du Rivage au Family

Les lycéens ont adoré le spectacle « À la renverse » à Landerneau le jeudi 26 novembre 2015 en soirée.

L’histoire : « L’océan et deux adolescents devant, sur un banc. Elle vit à l’Ouest et lui à l’Est, où vont les nuages. Chaque année aux vacances, ils se revoient et rêvent. Elle veut aller au bout du monde, lui rester au bord de l’eau, à ses côtés. Leur voyage sera une traversée vivante, émouvante et mouvementée ». Les Lycéens ont été admiratifs de la prouesse des deux acteurs et sensibles à la beauté des dialogues et de la musique

« Par le Boudu » Théâtre/clown

Les lycéens découvrent leur deuxième spectacle au Family le jeudi 14 janvier 2016.

Bonaventure Gacon campe avec le Boudu un personnage mi-clown mi-ogre, mais d’une humanité profonde, dont la monstruosité n’est finalement qu’une histoire de solitude extrême. C’est absolument magistral. Stéphanie Barioz – Télérama.

« Fils dégénéré d’un autre Boudu, celui qu’incarna pour Jean Renoir en 1932 un certain Michel Simon, notre Boudu exécute à merveille et sans cynisme son travail de clown.

La raison ? Elle est assez facile à comprendre. Le Boudu est un bouc émissaire. Nos horreurs, nos erreurs, nos grandeurs, tout, il porte absolument tout sur ses larges épaules. En nous débarrassant du pire, il nous rend le meilleur de nous-mêmes : le rire. » Télérama

Du rire pour nos élèves !

« Je n’ai pas peur »

Le jeudi 21 avril avec le spectacle « Je n’ai pas peur » Mme Peteau, professeur de français, clôture l’année de la saison théâtrale suivie par les internes volontaires par une représentation du Théâtre Tro Héol suivie d’un débat avec les acteurs marionnettistes.

Spectacle de la Compagnie Tro Héol, une réussite totale de mise en scène. Une histoire passionnante et douloureuse sur les enlèvements d’enfants dans les années 80 en Italie. La représentation « Je n’ai pas peur » a été suivie par de nombreuses questions posées aux trois comédiens.